Petit Séminaire Collège Saint-Martial, Haïti
"Saint-Martial, une force, une tradition, une famille."
dimanche 17 novembre 2019
La reconstruction a commancé !

Objectif 2016 :
Reconstruction Primaire Phase II


En savoir Plus

Aidez-nous

rpageSep.png (1,184 bytes)

Nos Vidéos

no-video.jpg (2,338 bytes)

Aucune video disponible!


Voir toutes nos vidéos
.

Personnalité du mois

carl-braun.jpg (11,357 bytes)

Le Père Antoine Adrien

Antoine Adrien était un homme d'une nature ardente, doué de multiples talents. Né aux Cayes en 1922, il est attiré par la vie religieuse et entre chez les Spiritains.


 Lire la suite
.

Article

Le Petit Séminaire Collège St-Martial fête ses 150 ans, repart sur de nouvelles bases

« Liste des articles


Le Petit Séminaire Collège Saint-Martial (PSCSM) a organisé, dimanche, une messe d’action de grâce, présidée par le cardinal Chibly Langlois, dans le cadre des activités jubilatoires de son 150e anniversaire. A l’issue de la cérémonie, a été présentée la maquette du nouveau collège ainsi que le plan architectural de la reconstruction des bâtiments scolaires, détruits par le séisme dévastateur de janvier 2010. Cette reconstruction, selon les responsables, débute « cette semaine » grâce à un partenariat avec la fondation Digicel Haïti.

Dimanche 15 mars 2015 a marqué les 150 ans d’existence du Petit Séminaire Collège Saint-Martial, au service d’une éducation de qualité et d’excellence en Haïti. La grande famille St-Martiale et des invités de marque ont fait le déplacement en grand nombre pour assister à la célébration eucharistique tenue dans la cour du collège, désormais tricinquantenaire, organisée en vue de marquer l’événement. A voir le public qui prenait part à l’activité, on a vite compris pourquoi tout le périmètre du renommé collège était sous une telle surveillance policière ce matin-là. Parmi les participants, figuraient l’ex-président René Préval, le médecin émérite Jean William Pape, des membres du gouvernement, sans compter les prélats haïtiens ainsi que le supérieur de la congrégation du Saint-Esprit, John Fogarty, et le nouveau nonce apostolique en Haïti, arrivé à la fin de la cérémonie.

« Le Petit Séminaire a le droit de s’enorgueillir. 150 ans après, il lui est difficile de compter ses fils se trouvant dans toutes les sphères de la vie nationale et occupant les plus hautes fonctions de l’Etat. (…) Il est déterminé à poursuivre sa mission, celle d’œuvrer pour une transformation en profondeur de notre société », a déclaré, en préambule, un des intervenants à la cérémonie. Qui ne croyait pas si bien dire. Toute une brochette de hauts fonctionnaires et de professionnels de tout genre garnit la galerie des anciens de cette prestigieuse école congréganiste.

Lorsque le père supérieur du collège, Rulse André Alcinéus, a demandé à ces derniers (les anciens de l’école) de se lever, on pouvait remarquer, entre autres personnalités, l’ex-président de la République, René Préval, le directeur du Centre Gheskio, le Dr Jean William Pape – distingué l’année dernière pour sa lutte contre la tuberculose –, le tout premier cardinal haïtien, Chibly Langlois, sans compter les autres prélats, ainsi que des ex-ministres et des professionnels de tout acabit.

« Aujourd’hui, plus que jamais, nous pouvons dire que les réalisations du collège parlent d’elles-mêmes », a pour sa part fait valoir le supérieur de la Congrégation du Saint-Esprit, John Fogarty. Et de poursuivre : « Les réalisations et la réputation du Petit Séminaire au cours des 150 dernières années sont naturellement une source de fierté pour les spiritains, aujourd’hui comme hier. (…) De ses humbles débuts comme un petit séminaire visant principalement la préparation des jeunes élèves destinés à la prêtrise, le collège est rapidement devenu l’une des meilleures écoles en Haïti avec pour devise fondamentale «l’excellence pour tous », a expliqué John Fogarty.

D’après le cardinal Chibly Langlois, le Petit Séminaire d’Haïti a été fondé le 15 mars 1865 par le premier archevêque de Port-au-Prince, Mgr Martial Testard du Cosquer, grâce à la signature du Concordat de 1860 entre le Vatican et Haïti. « L’archevêque le confia à la congrégation des spiritains en 1871 pour assurer une double formation religieuse et académique pour la jeunesse haïtienne », a dit le cardinal dans son homélie, soulignant que « c’est dans une attitude de reconnaissance face à la fidélité du Seigneur qu’il convenait de célébrer la joie des 150 ans d’existence du collège ».

L’ancien élève du PSCSM en a profité pour remercier le Seigneur pour avoir conservé cette importante institution du pays, engagée dans la formation de l’homme haïtien. « Jubilons donc de reconnaissance envers notre Dieu qui a permis à cette institution de rester fidèle à son objectif d’une éducation de qualité fournie pendant les 150 ans aux enfants et aux jeunes d’Haïti », a-t-il dit.

[...]

Un projet de reconstruction pour le renouveau de St Martial

La maquette du nouveau PSCSMFortement secoué par le tremblement de tere de janvier 2010, le collège qui, selon un membre du comité organisateur du jubilé, a été la première école à ouvrir ses portes après le séisme, fonctionne encore dans des abris provisoires. Cette cérémonie a été l’occasion de lancer sa reconstruction. C’est ainsi que la maquette du nouveau PSCSM ainsi que le plan architectural ont été présentés au public. « Le jubilé nous fait prendre conscience qu’il faut repartir sur de nouvelles bases, a indiqué en conséquence Chibly Langlois. Après 150 ans d’existence de l’institution St-Martial, ce qui nous attend face aux générations présentes et futures ce n’est point un fier repos au lit de nos lauriers, mais un vaste chantier déjà ouvert. » 

 Selon le plan, les différents bâtiments de l’institution seront construits en périphérie pour laisser au centre un espace ouvert et paysagé réservé à la détente, au sport et au stationnement des véhicules. « Le véritable défi, c’est de construire l’école tout en la laissant en fonctionnement », a fait remarquer un des responsables du collège, notant que la reconstruction débutera « tout de suite ».       

A l’issue de la messe, un contrat de partenariat a été signé entre les dirigeants du PSCSM et la directrice exécutive de la Fondation Digicel, Josépha Gauthier, pour la reconstruction des bâtiments du secteur primaire de l’établissement. Selon Mme Gauthier,  ces travaux coûteront environ 400 000 dollars américains, dont 300 000 seront fournis par sa fondation...

Lire la suite


Source : Le Nouvelliste Date : 17/03/2015