Petit Séminaire Collège Saint-Martial, Haïti
"Saint-Martial, une force, une tradition, une famille."
mercredi 24 avril 2019
La reconstruction a commancé !

Objectif 2016 :
Reconstruction Primaire Phase II


En savoir Plus

Aidez-nous

rpageSep.png (1,184 bytes)

Nos Vidéos

no-video.jpg (2,338 bytes)

Aucune video disponible!


Voir toutes nos vidéos
.

Personnalité du mois

carl-braun.jpg (11,357 bytes)

Le Père Antoine Adrien

Antoine Adrien était un homme d'une nature ardente, doué de multiples talents. Né aux Cayes en 1922, il est attiré par la vie religieuse et entre chez les Spiritains.


 Lire la suite
.

Article

Saint-Martial, dans l’esprit de Pâques (Le Nouvelliste | Publié le : 08 avril 2015)

« Liste des articles


Ce matin du lundi 6 avril de l’année tricentenaire, l’atmosphère de la fête pascale semblait se poursuivre sur la cour du Petit Séminaire Collège Saint-Martial. Dans la partie sud-est du terrain se réunissaient autour des Pères de la Congrégation du Saint-Esprit, les dirigeants de la Fondation Digicel, les Anciens et Amis du Collège, des architectes et ingénieurs, des ouvriers des différents corps de métier de la construction. Tout semblait indiquer que la matinée serait marquée d’une pierre blanche...

 

 

 

 

Saint-Martial, dans l’esprit de Pâques (Le Nouvelliste | Publié le : 08 avril 2015)

 

 

 

 

          Ce matin du lundi 6 avril de l’année tricentenaire, l’atmosphère de la fête pascale semblait se poursuivre sur la cour du Petit Séminaire Collège Saint-Martial. Dans la partie sud-est du terrain se réunissaient autour des Pères de la Congrégation du Saint-Esprit, les dirigeants de la Fondation Digicel, les Anciens et Amis du Collège, des architectes et ingénieurs, des ouvriers des différents corps de métier de la construction. Tout semblait indiquer que la matinée serait marquée d’une pierre blanche.

 
          Elle n’était pas blanche et il n’y a pas eu de pierre sur laquelle les pères spiritains construiraient une église. Un bloc de ciment gris faisant office de maître de cérémonie gisait à même le sol d’une allée menant à un terrain fraîchement préparé pour recevoir un nouvel édifice. Il s’agit d’une construction en béton de mille mètres carrés sur trois niveaux qui abritera les douze premières salles de classe de la section primaire. Le financement de cette opération est une contribution importante de la Fondation Digicel, la première entreprise locale venue en aide au Petit Séminaire Collège Saint-Martial.
 
          Le port du gilet orange et du casque était obligatoire. Tous, sans exception aucune, souscrivaient aux exigences de sécurité du chantier. Le père supérieur a dû, de bon gré ou non, accommoder l’étole sacrée aux couleurs fluorescentes du gilet. Le père William Smart et M. Henri Bazin n’ont affiché aucune réticence à souscrire aux règlements en vigueur. Le port du casque rouge posait des problèmes aux élégantes dames de la Digicel. Mesdames Josefa Gauthier, Sophia Stransky, Su-Yen Simon Bertrand, cadres de la Fondation tout rouge, tentaient vainement d’épargner leur coiffure et les accents de leur maquillage se méfiant de cet objet hétéroclite qui devait trôner sur leur tête. Eucher-Luc Joseph de l’Association Amicale, sans aucun regret apparent, a abandonné son veston bleu foncé pour le gilet qui faisait office d’uniforme. L’architecte Lesly Voltaire, l’ingénieur Yves Bertrand, l’ingénieur Hervé Lamothe, le diacre Benjamin Oslo, architecte concepteur, l’ingénieur Jean-Luc Exama de la Comasa firme conceptrice, l’ingénieur Fritz Gérald Germain de la Fondation Digicel, l’ingénieur Eddy Foresmy de la firme M.V&F Constructions, en charge de l’exécution ... n’étaient pas non plus étrangers à cette réglementation.
 
          La partie religieuse a débuté par une invocation du R.P. William Smart, ami de toute éternité des Spiritains. Il rappelle la citation biblique « Benedicto patris firmat domus filiorum ». Ce texte est inscrit sur l’actuelle plaque de la chapelle et se traduit : «  la bénédiction d’un père affermit la maison de ses enfants » (Ecclésiastique 3, 9). Le père William Smart continue: «  Nous pensons à tous les prêtres qui nous ont précédé à Saint-Martial  et j’implore la bénédiction du Père sur les constructions qui commencent aujourd’hui. »
 
          Le Père Rulx André Alcinéus, Supérieur Provincial des Spiritains en Haïti, a invoqué la bénédiction de Dieu sur l’ensemble des acteurs présents et sur tous ceux et celles qui forment la grande famille du Petit Séminaire Collège Saint-Martial. Il a particulièrement insisté sur le fait que c’est Dieu, Lui-même, l’Auteur de toute bénédiction et c’est vers Lui qu’il convient de nous tourner pour demander cette bénédiction spéciale pour les ingénieurs et les ouvriers qui auront à intervenir sur le site au cours des travaux. Avec l’assistance il a prié ainsi :
 
          « Dieu qui ne cesse de créer l’univers, tu as voulu associer l’homme à ton ouvrage; Regarde le travail que nous avons à faire ici: Qu’il nous permette de gagner notre vie, qu’il soit utile au pays et à ceux dont nous avons la charge et serve à l’avènement de ton Royaume. Par Jésus-Christ, Notre Seigneur et Notre Dieu, qui vit et règne avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu pour les siècles de siècles. Amen. »
 
          Une fois béni, le bloc, symbole de la construction, est soulevé par les membres de l’Association Amicale du Petit Séminaire Collège Saint-Martial. Porté par tous, il est présenté au Père Supérieur de la Congrégation pour signifier que les Anciens prennent en charge l’effort de la reconstruction. Le président de l’Association Amicale nous a ensuite confié :
« Nous avons tout reçu de Saint-Martial, l’éveil de notre foi chrétienne, notre formation académique, notre identité citoyenne, notre liberté de pensée et d’agir pour un monde meilleur, pour une Nation plus juste et plus prospère. Cette pierre offerte ce matin au Collège est le gage renouvelé de notre confiance dans la qualité de l’éducation qui s’y prodigue maintenant ainsi que l’engagement de nos professeurs et élèves d’oeuvrer ensemble pour une Haïti renouvelée. »
 
          Un simple bloc de ciment, une Fondation, des hommes, de la détermination, de la générosité, des prières, une bénédiction destinée à l’assistance mais aussi aux élèves de toutes les promotions, ceux d’ici en mère patrie, ceux d’ailleurs mais combien proches des rues Pavée, Lamarre et Geffrard, une eau bénite pour célébrer en ce lundi de Pâques, le renouveau du Petit Séminaire Collège Saint-Martial.

 

Le Nouvelliste


Source : Saint-Martial Date : 09/04/2015